Dernière mise à jour: 1/07/2020 11:44 ; "Communiqué"

Bienvenue, se connecter

La création de comptes est désactivée sur le site du CENA

Infos

+ Carnet Noir. Disparition de Christian Mouquet

C’est avec une grande tristesse que nous avons appris ce matin la disparition cette nuit en EHPAD de Christian Mouquet, un des membres fondateurs de notre Club.
Il a été membre du comité depuis l’origine jusqu’en 2007. Avec son épouse Liliane, Christian Mouquet a élevé pendant de très nombreuses années en région parisienne des Cavalier King Charles sous l’affixe des "Joyeux Cavaliers", élevage connu de tous notamment pour le sérieux des deux éleveurs et la bonne santé de leurs chiens.

Le comité et moi-même présentons à Liliane Mouquet et toute sa famille toutes nos condoléances attristées. Nous garderons toujours en mémoire le souvenir de Christian et de son constant engagement envers nos races.

Nous invitons ceux qui l’ont particulièrement connu et apprécié, à m’envoyer un témoignage qui sera publié dans la prochaine revue (texte et photo).

Patrice Jauffret,
Président
et tout le comité.

+ Nationale d'Elevage 2020

Compte tenu de la situation sanitaire actuelle en France qui ne donne pas encore de signes d’amélioration, j’ai proposé au comité, pour apaiser les craintes et interrogations de beaucoup d’exposants, d’annuler notre prochaine Nationale d’Elevage en cours d’organisation à Nevers et prévue le 26 avril prochain. Le comité a accepté cette proposition.

Notre Nationale d’Elevage prévue le 26 avril à Nevers est donc ANNULEE.



Tous les exposants qui ont déjà inscrit un ou plusieurs chiens seront totalement remboursés.

Cette décision est lourde de conséquences sur le plan financier et charge de travail pour le comité, mais elle paraît nécessaire. Le comité réfléchit à la meilleure façon de vous annoncer une solution de remplacement en fonction de l’évolution de la situation sanitaire et dès que possible.

Patrice Jauffret
Président

+ Spéciale de Martigues 2019

Pour des raisons familiales et de santé malheureusement importantes, Monsieur Bruno Nodalli (Ita) qui devait juger la spéciale le vendredi 22 novembre 2019 à Martigues ne pourra pas être présent. Dans l’urgence, Patrick Dewaele a gentiment accepté de le remplacer et nous l’en remercions.

+ Cotations

Caroline Gurtner a informé le comité qu'elle ne s'occuperait plus des cotations ni des homologations à partir du 1er janvier 2020.

Alix Jauffret accepte d'assurer la relève jusqu'aux prochaines élections dans 4 mois.

+ Droit de réponse

Droit de réponse.
Lorsque j’ai écrit « le Mot du Président » il y a moins d’un mois dans la dernière revue, j’ai voulu réagir fermement au déchaînement de certains particuliers et éleveurs qui se sont permis, au vu d’une seule photo qui a circulé sur les réseaux sociaux, de critiquer (voire plus…) un résultat du Championnat de France, et critiquer par voie de conséquence la juge Caroline Gurtner et la chienne de M. et Mme Hubert Roussel qui a remporté le CACS puis l’IB.

« En revanche, il est « déshonorant », voire inacceptable, de faire, sur les réseaux sociaux, des commentaires par des particuliers et même des éleveurs qui d’ailleurs pour certains ne participaient même pas à l’exposition, à partir d’une seule photo publiée pour critiquer les jugements d’un juge alors que le juge ne juge pas sur photo mais prend son temps pour examiner le chien en statique puis en mouvement et que, tout le monde le sait bien, on peut faire dire n’importe quoi à une photo prise sous un certain angle. Il faut arrêter cela si nous ne voulons pas « tuer » les expositions et donner de bonnes raisons aux exposants de ne plus inscrire leurs chiens. Je compte vraiment sur tous pour lutter contre cette mauvaise tendance. »

Vous trouverez ci-après le courrier que M. et Mme H. Roussel ont fait parvenir à la juge Caroline Gurtner et la réponse de Caroline Gurtner.






Les précisions qui sont apportées ici aujourd’hui dédouanent complètement et la juge et la chienne et me confortent sur le terme « déshonorant » que j’ai employé pour qualifier un tel comportement dans les réseaux sociaux. Il eut été tellement facile, au moins pour les éleveurs qui participent aux expositions, de vérifier par eux-mêmes avant de critiquer.



Patrice JAUFFRET
Président